La fête de Divali à l'île Maurice

26 Octobre 2011

Dernière semaine d'octobre à Maurice. L'île est envahie par des milliers de petites bougies, telles des lucioles accrochées aux fenêtres de chaque foyer. La fête de la lumière et du bonheur, Divali ou Deepavali, est enfin arrivée. Cette célébration hindoue est l'occasion pour de nombreux Mauriciens de préparer de succulentes pâtisseries à la patate douce ou encore à la noix de coco et de les offrir allègrement à sa famille et ses voisins.

 

Divali est l'occasion de faire acte de partage et de générosité pour faire éclater la lumière face à l'obscurité des ténèbres. Selon la légende, cette fête est dédiée à la déesse Luckshmi, épouse du dieu Vishnu. Alors que le couple divin revienne sur terre en se réincarnant en Rama et Sita, famille princière d'Ayodhya, les amants doivent faire face à de nombreuses intrigues et s'exilent hors du palais. Grâce au soutien d'Hanuman, chef de l'armée des singes, Rama et Sita surmontent le complot et regagnent leur terre royale. Les lampions illuminant la nuit lors de Divali sont sensés guider la déesse Sita pour son retour.

 

A Maurice, Triolet est le lieu où la magie de cette nuit traditionnelle opère le plus. Les rues se parent de guirlandes multicolores, résonnent de mantrams millénaires. Un peu plus loin, l'autel du temple hindou est dressé et décoré de fleurs, de fruits et de friandises en offrande aux dieux. Les femmes revêtent leur plus beau sari, le front des enfants se colorent d'une goutte vermeille, musiques et chants se succèdent jusqu'à tard dans la nuit.

 

Au Cœur du Voyage vous conseille pour votre voyage à l'île Maurice...