L’église Sainte-Anne : un chef-d’œuvre aux couleurs de la Réunion

12 Juin 2012

Véritable chef d’œuvre architectural de La Réunion, l’Eglise Sainte-Anne est originale de par son double style, elle mêle en effet art baroque et art gaudien. Entourée d’une végétation luxuriante, le charme de cette église est indéniable et son histoire est aussi surprenante que son esthétique : c’est un véritable voyage dans le temps et dans l’espace.

 

L’église Sainte-Anne : un patrimoine réunionnais

 

L’église Sainte-Anne se situe sur la côté Est de l’île de La Réunion et représente l’accord parfait entre religion et art. Cet édifice est important tant pour les paroissiens que pour les amateurs de beaux bâtiments. En 1857, ce monument est édifié grâce à Monseigneur Desprez et à l’abbé Cornet. Elle fut construite en 6 ans au terme d’un travail laborieux mais édifiant.

 

Toutefois, à cette époque, l’église était loin de ressembler à ce qu’elle est de nos jours. L’église Sainte-Anne a en effet beaucoup évolué grâce au père Daubenberger (curé strasbourgeois) qui entreprit de grands travaux poussé par l’expérience acquise auprès de son père architecte. A partir de son arrivée en 1922, l’église va se transformer progressivement. Il va ainsi décorer la façade, faire monter un clocher et construire une petite chapelle annexe.

 

Mais ce monument somptueux, les Réunionnais le doivent également à la « Congrégation des filles de Marie ». Cette congrégation regroupe des enfants de la catéchèse, des bénévoles et des maçons qui ont donné de leur temps pour la rénovation de l’église. Ils ont aidé le père Daubenberger  durant les travaux et créé de magnifiques moulages : des statues, des gargouilles et des motifs en tête d’angelots mais aussi des feuille de vignes ou encore des coquillages.

 

L’église Sainte-Anne est considérée comme un chef-d’œuvre du fait notamment de cette minutie : les enfants travaillaient avec des canifs très minces et cela a rendu les moulages encore plus fins et beaux. Le père Daubenberger a lui-même sculpté au couteau et peint certaines moulures, il a apprit aux enfants à réaliser les étonnantes mappemondes qui entourent l'autel. Ce site historique est stupéfiant et le travail fourni a permis de bâtir une église éblouissante où l’architecture classique se mêle aux couleurs arc-en-ciel de l’île intense.

 

Un monument réunionnais charismatique et envoutant

 

Depuis 1982 le clocher, la façade et la chapelle Sainte-Thérèse sont classés monuments historiques.  L’église séduit à tel point qu’elle fut même l’objet du décor d’un film de François Truffaut « La sirène du Mississippi » en 1969. Le réalisateur fut certainement envouté par la splendeur des détails et des petites moulures aux différentes formes.

 

A l’intérieur, l’église est aussi belle qu’à l’extérieur, l’autel est décoré de dorures et de marbre et des scènes religieuses se déploient de chaque côté de celui-ci. La chapelle de Sainte-Thérèse illumine l’église grâce à ses couleurs vives, sa voute à la couleur du ciel bleu ce qui divinise le lieu. L’église Sainte-Anne à La Réunion est un lieu qui intrigue, sa splendeur qui parait jaillir de la verdure qui l’entoure lui donne un aspect mystérieux. C’est un lieu saint mais il réserve de belles surprises aux amateurs d’architecture. Ses poutres et sa forme révèlent une construction baroque, les détails de ses moulures, statues et motifs mettent en avant l’influence de l’architecte Gaudi très en vogue à l’époque de sa modernisation.

 

Cette église aux multiples couleurs offre un spectacle exceptionnel à travers ses roses, le magnifique contraste des verts et des violets ornant des grappes de raisin et le jaune doré des tiges de blé. Elle envoute les visiteurs de ses couleurs vives et harmonieuses. Elle a été rénovée l’année dernière rendant son aspect d’autant plus époustouflant, les travaux ont été effectués en vue de remettre en marche les cloches qui depuis des années avaient sombré dans le silence. Aujourd’hui vous pourrez entendre résonner la belle mélodie de l’église Sainte-Anne, elle vibre au cœur de l’île intense.

 

Autour du chef-d’œuvre

 

A quelques mètres de l’église, il est possible de se reposer ou de faire un pique-nique autour du « bassin bleu », ce bassin d’eau douce prend sa source dans une rivière environnante. C’est un site très populaire et pittoresque où la baignade est agréable et rafraichissante. Après avoir admiré le chef d’œuvre de l’ile intense, finissez la journée par une petite promenade dans la ville de Saint-Benoit sous le soleil de La Réunion.

 

Au Cœur du Voyage vous propose de partir à la découverte de l’île intense, pour ceux qui rêvent de vivre des vacances agréables et passionnantes.