Le Bourbon pointu de La Réunion, un

30 Août 2012

Il est peu connu, même à l’échelle de La Réunion où il reste mystérieusement absent de la plupart des boutiques. Le Bourbon pointu n’en reste pas moins un café au goût délicat adulé par les amateurs du monde entier et l’un des plus chers du monde. Son histoire fascinante est à l’image de ce café mystérieux…

 

Le café Bourbon pointu est issu d’une mutation du caféier d’Arabie appelée Coffea arabica cv. Laurina. Son nom vient du fait que les cerises que produit le caféier sont légèrement pointues tout comme les graines de café qui sont allongées et se terminent par une pointe. C’est également un caféier qui présente un nanisme certain : il est de petite taille avec de petites feuilles, on retrouve également peu d’entrenœuds. La densité des feuilles permet aux cerises de mûrir lentement et de développer un taux de sucre plus important ce qui entraîne cependant un plus grand risque de voir ces cerises moisir. En outre, les fruits qui ne sont pas mûrs sont solidement attachés et ne risquent pas de se faire arracher lors de la cueillette. On sélectionne ainsi uniquement les fruits mûrs. Le café Bourbon pointu est paradoxalement peu connu et peu répandu en métropole. La culture du café s’est développée dès le début de l’agriculture à La Réunion. Le café Bourbon pointu avait semble-il dès cette période un goût agréable et raffiné car on raconte que Louis XV et, plus tard, Honoré de Balzac en étaient friands.

 

Cette variété de café fut décrite dès 1711 par monsieur d’Hardancourt qui appartenait à la compagnie des Indes. Le Bourbon pointu était initialement appelé café du Roy puis café Leroy du nom de ses premiers cultivateurs. En 1718, la production est interdite, la culture reprendra tout de même en 1770. Néanmoins, la culture de la canne à sucre se développant intensivement, la culture du café est également peu à peu mise de côté. Au début du XX°s, la production est abandonnée à la suite d’une invasion de champignons et de fourmis rouges. A la Réunion, la dernière cargaison de Bourbon pointu a été exportée en 1942 en direction de la France Métropolitaine mais celle-ci ne comptait que 200 kilos de Bourbon pointu, il disparait des registres et tout le monde le croit éteint.

 

Renaissance du Bourbon pointu à La Réunion

 

C’est du Japon que viendra le renouveau du Bourbon pointu et particulièrement de Yoshiaki Kawashima, directeur du centre de recherche agricole d’UCC Ueshima Coffee Co. Une entreprise japonaise qui produit des cafés du monde entier. Cette personne entend parler du Boubon pointu lors d’un passage au Salvador au milieu des années 70. Il en fait peu à peu une obsession. Il a l’occasion de passer à La Réunion en 1999 mais personne ne se souvient du Bourbon pointu… 2 ans plus tard, il apprend qu’un vétérinaire a trouvé trente plants dans la nature. Yoshiaki Kawashima va dès lors consacrer 8 ans à faire renaître le Bourbon pointu. Le projet recevra le soutien de plusieurs organismes d’Etat et même de l’Union Européenne à un moment où l’on cherche justement à diversifier les cultures de La Réunion. Dans les années 2000, on mène ainsi des tests afin de sélectionner les meilleures lignées, les meilleures techniques et les meilleurs lieux afin de cultiver un Bourbon pointu d’une qualité optimale. Aujourd’hui, l’un des principaux enjeux est la formation des planteurs, le Bourbon pointu requiert ainsi talent, expertise et minutie. Il faut également développer les infrastructures afin de traiter les grains, les torréfier et procéder à l’emballage.

 

Commercialisation et prestige du Bourbon pointu

 

La première commercialisation s’est faite au Japon en 2007. Le Bourbon pointu est l’un des plus chers du monde du fait de sa rareté et de son caractère endémique. Cela coûte environ 459€ le kilogramme. Les spécialistes estiment que le café pointu a une bonne acidité et une faible amertume en bouche. Son goût est délicat et l’on retrouve certaines notes fruitées propres à La Réunion comme l’orange, la mandarine mais surtout le litchi.

 

Au début de l’année 2007, la Specialty Coffee Association du Japon a accordé au Bourbon pointu le titre de « café premium », une distinction rare et recherchée dénotant d'un produit sans défaut et présentant des saveurs marquées. La Réunion aimerait faire la promotion du Bourbon pointu qui pourrait devenir une attraction supplémentaire afin d’attirer des visiteurs désireux de goûter à ce nectar intense.

 

Au Cœur du Voyage vous propose des circuits au cœur de La Réunion afin de découvrir tout le cœur de ce territoire inouï.