Le tatouage polynésien : un art de vivre

7 Août 2012

Le tatouage en Polynésie est une tradition très ancienne, il fait partie de la vie quotidienne des Polynésiens. Sa symbolique et son esthétique charment de nombreux voyageurs. Et lors d’un voyage en Polynésie française, nombreux sont ceux qui se laissent envouter par cet art corporel à l’image des paysages de Tahiti et de ses îles idylliques.

 

Les origines du tatouage polynésien

 

La pratique du tatouage fut découverte en Polynésie par les navigateurs anglais au XVIIIème siècle. Thomas Cook exporta le nom « tatoo » qui se généralisa, cela vient du terme « tatau » en polynésien. Cet art centenaire descend initialement des anciens Maohi. La tradition orale était majoritairement utilisée en Polynésie comme dans la plupart des sociétés traditionnelles. Leurs tatouages étaient alors l’un des seuls moyens de s’exprimer par écrit, les motifs dépendaient de la personnalité, du sexe et du rang social. Toutefois le tatouage était réservé aux personnes de rang social supérieur, plus la personne avait de tatouages plus elle était reconnue et importante dans la société. De nos jours, il est toujours impressionnant de croiser un Polynésien tatoué sur la majeure partie du corps, l’art corporel est poussé à un degré de raffinement digne d’être admiré.

 

La pratique ancestrale du tatouage pour les Polynésiens s’appuie sur des croyances religieuses. L’ornement corporel aurait été créé par deux dieux, Mata Mata Arahu et Tu’i Ro, deux frères qui tentaient de séduire la même femme. Le tatouage polynésien possède ainsi une véritable symbolique de séduction et c’est pourquoi sa valeur pour les Tahitiens ou les Marquisiens est essentielle.  Le tatouage serait une pratique transcendantale et unique d’où l’intensité avec laquelle les Polynésiens font perdurer cette pratique, véritable art de vivre qui exprime le rite culturel, l’intimité et l’identité de ces hommes. Si vous souhaitez connaitre la culture tahitienne, le tatouage est un élément important à découvrir tout comme le sont les marae, cet art est ancré dans la tradition, les Polynésiens y sont toujours attachés malgré les difficultés rencontrées.

 

La pratique du tatouage au cœur de la société polynésienne

 

Les voyageurs sont souvent impressionnés par l’esthétique distinguée et admirable des tatouages polynésiens mais cela va bien au-delà des simples considérations esthétiques. En effet le tatouage était un passage obligé, principalement pour les jeunes filles tahitiennes qui se faisaient tatouer la main droite à l'âge de douze ans. Une fois tatouées elles étaient autorisées à préparer les repas et à participer à l'onction des corps avec de l'huile de monoï. Tous les adolescents devaient se faire tatouer pour marquer leur passage à l’âge adulte.

 

Pour les hommes polynésiens, le tatouage était un signe de force et de bravoure à l’image des guerriers, c’était aussi une arme de séduction et cela perdure de nos jours. Les tatouages des femmes ont toujours été plus raffinés et discrets que ceux des hommes, il est porté telle une parure. Les hommes se tatouaient le corps entier ou bien des partis du corps plus étendues, tandis que les tatouages des femmes se limitaient généralement à un motif sur la main, les bras, les pieds, les oreilles ou les lèvres.

 

Cependant l’art du tatouage fut interdit par les missionnaires anglais à partir de 1797, et ce durant plus de 150 ans, les Tahitiens et autres habitants des îles polynésiennes ont été contraints de renoncer à leur tradition de l’art corporel. Véritable art de vivre, le tatouage polynésien étant considéré comme une création divine, les symboles et les dessins avaient une signification particulière qui progressivement a disparu. Malgré tout la tradition de l’art corporel est encore visible à notre époque, il est fort possible qu’en vous promenant le long des côtes magnifiques de la Polynésie vous croisiez des habitants ornés de leurs tatouages.

 

L’art corporel polynésien de nos jours

 

En Polynésie française, le tatouage a été progressivement réintégré. Lors d’un voyage en Polynésie peut-être vous laisserez-vous charmer par cet art sublime et typique.  Depuis les années quatre-vingt, il semble qu’il y ait un véritable phénomène de mode autour des « tatouages polynésiens », les tatoueurs du monde entier reproduisent des motifs de l’art corporel de la Polynésie.

 

Aujourd’hui le tatouage tahitien et le tatouage marquisien sont souvent confondus, en effet la plupart des motifs tahitiens ont été perdu, il est même rare d’en voir à Tahiti. C’est donc le tatouage marquisien qui s’est le plus développé. Sans le savoir la majorité des personnes ont des ornements marquisiens sur leur corps et non tahitiens. Les jeunes générations de la société polynésienne recherchent la symbolique initiale des tatouages, ils sont en quête d’authenticité. Il est difficile de trouver des tatoueurs qui savent maitriser la symbolique et l’esthétique.

 

Autrefois un tatouage devait être unique et n’être reproduit qu’une fois, ce privilège n’est plus de rigueur et il est possible de trouver des dessins similaires un peu partout. Mais qui ne se laisserait pas séduire par la beauté de cet art lors d’un voyage? A Tahiti vous aurez plus de chance d’avoir accès à des tatoueurs qui maitrise cet art. Alors il ne vous reste qu’à choisir entre une jolie raie manta sur le bras, un beau margouillat sur le pied ou encore pour ceux qui préfère l’aspect traditionnel, une tête de tiki. Les formes géométriques sont importantes, elles donnent l’aspect pur et sombre propres aux tatouages polynésiens. Toutes ces formes noires et envoutantes vous conduiront au cœur de la culture polynésienne et de sa beauté onirique.

 

Au Cœur du Voyage, spécialiste du voyage sur mesure, vous fera découvrir les profondeurs des îles polynésiennes… Créons ensemble le voyage de vos rêves.