Le Temple de la Dent, abri centenaire de la relique préservée du Sri Lanka

2 Août 2012

Le Sri Lanka est une terre de religions où le bouddhisme prédomine. Cela explique l’engouement et la dévotion que l’on peut observer lorsque l’on arrive à proximité du Temple de la Dent à Kandy. De nombreux pèlerins se déplacent pour recueillir les bienfaits de ce lieu sacré et assister aux cérémonies quotidiennes en l’honneur de la relique.

 

Histoire du célèbre Temple de la Dent

 

Le Temple de la Dent, situé à Kandy tout près du palais royal, est sans conteste l’un des lieux les plus emblématiques du Sri Lanka. Lieu de pèlerinage bouddhiste par excellente, le temple et sa relique ont au fur et à mesure pris une dimension plurielle qui va bien au-delà de la simple religion.

 

La légende veut que la relique issue de Bouddha ait d’abord été gardée à Kalinga en Inde avant d’être amenée au Sri Lanka par la princesse Hemamali et son mari sur les ordres de son père. La relique a ensuite été conservée par les rois successifs du Sri Lanka ce qui lui a valu cette aura de relique détenue par celui ou ceux qui régissent le pays.

 

C’est également la raison pour laquelle les temples successifs abritant cette relique étaient généralement placés près des palais royaux. Le Temple de la Dent actuel a été construit au XVIIème siècle, il abrite cette relique sacrée (une molaire de Bouddha) depuis plusieurs siècles.

 

Le temple a été endommagé plusieurs fois durant le XVIIIème siècle lors des guerres coloniales contre les Portugais et les Hollandais. Après ces guerres, le temple a été restauré. La structure en bois a par contre été remplacée par de la pierre. Endommagé en 1998 lors de la guerre civile, le temple a été reconstruit.

 

A l’extérieur, il s’agit d’un bâtiment d’aspect normal qui ne présente pas une décoration particulièrement élaborée. Au contraire, l’intérieur est sublime et richement décoré avec de l’ivoire notamment. Un long mur de pierres s’étend avec de nombreux emplacement afin de mettre des bougies qui permettront d’éclairer ce lieu exceptionnel.

 

La fête de Perahera, plus grande célébration bouddhiste

 

La relique attire de nombreux pèlerins qui apportent des fleurs de lotus et de frangipaniers. Il y a quotidiennement des célébrations menées par les moines Malwatte et Asgiriya. Les rituels se déroulent à l’aube, au milieu de la journée et à la tombée du jour.

 

Le mercredi, il y a un bain symbolique de la relique qui est trempée dans une préparation à base d’herbes et de fleurs odorantes que l’on appelle les Nanumura Mangallaya. Cette eau devient pratiquement sacrée est acquiert alors des pouvoirs de guérison. Elle est distribuée après l’office aux personnes présentes. Mais la plus grande célébration autour du Temple de la Dent est sans conteste la fête de Perahera qui est célébrée chaque année depuis 1774 au moins de juillet ou d’août.

 

Lors de cette fête, une procession de 60 à 100 éléphants magnifiquement ornés, précédés de troupes de danseurs et de musiciens masqués, défilent la nuit à travers les rues de la ville à la lumière des torches. Depuis cette époque, la relique est placée sur le dos d’un éléphant royal qui mène la procession entouré de deux autres éléphants à l’allure grandiose. Néanmoins, la relique de la Dent n’a pas été sortie depuis 1990 à cause des tensions avec les Tamouls et de la crainte de la voir voler ou détruite.

 

C’est aujourd’hui une fête très connue en Asie et on peut la considérer comme la plus grande célébration bouddhiste du monde. Près d’un million de personnes participent aujourd’hui. Les participants appartiennent à toutes les catégories de la société. Des Chrétiens et des Hindous prennent aussi part à cette célébration qu’ils considèrent comme une célébration de leur héritage culturel commun

 

Venez vivre le Sri Lanka à travers sa culture plurielle et intense avec Au Cœur du Voyage et ses circuits sur mesure !