Goûtez à la douceur de la cuisine polynésienne…

11 Janvier 2013

Partir en Polynésie est un véritable dépaysement du fait de cette culture très authentique et, bien sûr, des paysages éblouissants s’étendant à perte de vue. Pour parfaire ce voyage et mieux comprendre cette culture, n’hésitez pas à découvrir la cuisine locale. Particulièrement riche, la cuisine polynésienne repose sur des aliments frais, des tubercules et fruits locaux.

 

La cuisine polynésienne, nourriture saine et simple

 

Les traditions de la cuisine polynésienne sont ancestrales et reposent donc en grande partie sur les aliments présents sur ces îles exceptionnelles. Le poisson est prédominant tel le thon, le mahi mahi ou encore la bonite. Le porc est également consommé sur place, les premiers habitants de l’île étant venus avec ces animaux.

 

Vous pourrez néanmoins manger nombre de viandes en Polynésie, celles-ci étant importées de Nouvelle-Zélande. Les tubercules jouent également un rôle important dans la cuisine comme féculents notamment, les Polynésiens utilisent principalement l’igname (« ufi » en polynésien) ou le taro. Les fruits et agrumes locaux sont utilisés pour assaisonner et rehausser les plats, c’est le cas notamment du citron vert, du pamplemousse ou encore des papayes.

 

Le lait de coco est également prépondérant et il est rare de trouver un plat qui n’en contient pas. La cuisine polynésienne est ainsi une cuisine « nature » composée avec des produits frais auxquels sont ajoutés des saveurs exotiques. Cette cuisine a évolué au fil des décennies sous l’effet des influences étrangères. La cuisine chinoise, importée par les immigrés chinois du XIX°s, est notamment devenue très populaire en Polynésie.

 

Le plat le plus dégusté étant le ma’a tinito, un mélange de porc, d’haricots rouge, de pota (chou chinois) et de macaronis. La consommation de corned beef est également restée dans les mœurs depuis l’installation des GI’s en Polynésie au cours de la Deuxième Guerre Mondiale.

 

Quels plats ne pas manquer lors d’un voyage en Polynésie ?

 

Lors d’un voyage en Polynésie, nous ne pouvons que vous conseiller de manger au maximum polynésien pour un plus grand dépaysement et aussi car le prix de ces plats est attractif. Pour les snacks, misez sur les roulottes (snacks aménagés dans des camionnettes) que l’on trouve notamment sur le front de mer de Papeete.

 

Au menu, brochettes, plats tahitiens ou chinois, poulet grillé, crêpes et autres couscous… Au restaurant, découvrez les plats typiques de la cuisine polynésienne. Le plat le plus renommé est sans conteste le fameux poisson cru « à la tahitienne » : du poisson frais coupé en dés et laissé mariné dans du jus de citron, du lait de coco, des oignons émincés, de la tomate, de l’ail et de la ciboulette. Un vrai régal et les Polynésiens n’hésitent pas à en manger tout au long de la journée. 

 

Vous trouverez également de nombreux sashimi qui raviront les amateurs de poisson cru. Le poisson est bien évidemment assez dégusté cuit, grillé ou en papillote. Si on vous propose du popoi, sachez qu’il s’agit d’uru (le fruit de l’arbre à pain) cuit et broyé au pilon. On le laisse ensuite fermenter et on y ajoute du lait de coco.

 

Lors de festivités ou pour les repas familiaux, les Polynésiens ont coutume de faire des tamara’a. Il s’agit de creuser un trou dans le sol qu’on recouvre de pierres et de branches. Les aliments à cuire sont placés sur une couche de feuilles de bananier. La cuisson dure plusieurs heures et pour la faciliter, il convient de recouvrir tout cela de feuilles et de sable. On y prépare du poisson mais aussi du cochon de lait.

 

A Moorea, « Chez Serge » s’est fait une spécialité de ces tamara’a. Certains hôtels en proposent également mais le charme authentique est rarement présent. Dernière recommandation qui peut s’avérer décisive. Méfiez-vous si on vous propose de déguster un fafaru. Il s’agit de filets de poisson laissés à macérer pendant plusieurs heures dans une préparation d’eau de mer et de têtes de chevrettes pressées… Le fafaru a une saveur plutôt douce mais sent très fort et il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché avant de déguster ce met très particulier.

 

La cuisine polynésienne, une histoire de desserts…

 

Evidemment, les fruits sont au cœur des desserts polynésiens : la salade de fruits restant une valeur sûre tant les fruits polynésiens sont goûteux. Vous vous regalerez avec les dizaines de variétés de bananes et notamment la banane Fei que l’on cuit.

 

Papaye, mangue, ananas… seront divins avec quelques gousses de vanille (notamment s’il s’agit de vanille de Taha’a). N’hésitez pas à goûter au firifiri (des beignets sucrés) ou au poe, un pudding froid à la banane (ou à la payaye) et à l’amidon aromatisé à la vanille ou au lait de coco.

 

Que boire pour accompagner tous ces mets polynésiens ?

 

Vous trouverez en Polynésie toutes les boissons et cocktails que vous avez l’habitude de boire. 

 

N’hésitez pas à goûter au punch polynésien, le Maitai (rhum brun, rhum blanc, jus d’ananas, de grenadine, citron vert, liqueur de coco et éventuellement grand marnier et cointreau) ou à la Hinano, la bière polynésienne.

 

Si vous en avez l’occasion, accompagnez vos repas d’un verre de vin de Tahiti, vin produit à Rangiroa.

 

La Polynésie est une terre riche culturellement et ces nombreux plats et boissons polynésiens ne feront que rendre votre voyage plus dépaysant et plus agréable. Goûtez à la douceur de vivre polynésienne avec Au Cœur du Voyage.