Notre Dames des Laves, l’église miraculée de Sainte Rose

26 Mars 2013

Le Piton de la Fournaise à La Réunion domine les côtes de l’est de l’île… Encore en activité, ses éruptions sont à chaque fois un grand moment qui laisse des traces très visibles dans l’environnement. Notre Dame des Laves en a fait les frais mais semble avoir su dompter ce géant de feu et ainsi prévenir sa destruction.

 

Sainte Rose est une petite commune de l’île de La Réunion située à l’Est de l’île. Sur une partie de son territoire se trouve le volcan actif de l’île, le Piton de la Fournaise. Cette ville est donc confrontée à ses caprices. Elle a ainsi déjà subi de nombreuses coulées de laves, la plus impressionnante ayant été celle de 1977.

 

Notre Dame des Laves, grand lieu de culte réunionnais

 

L’église catholique peinte en rose de Saint Rose, Notre-Dame-des-laves, est l’un des grands lieux de culte pour les Réunionnais. Elle a été construite en 1927. Tous les habitants de Saint Rose et de ses alentours s’y rendaient pour assister à la messe.

 

Sainte Rose étant une grande ville qui s’étend sur 20km, accueillait de nombreux fidèles. Au fil du temps, ils se retrouvaient à l’étroit. Elle a donc été agrandie en 1935. En 1948, elle a été détruite par un cyclone puis reconstruite en 1952. Elle est alors consacrée à l’Enfant Jésus de Prague. Depuis, l’église de Sainte Rose accueille toujours ses fidèles.

 

Le miracle de Sainte Rose

 

En 1977, le Piton de la Fournaise se réveille et entre en éruption. Il va alors faire de nombreux dégâts. Les coulées de lave brûlent toute la ville mais épargnent l’église. La lave encercle l’édifice sans l’enflammer. Un miracle qui lui a permis d’être rebaptisée Notre Dame des Laves.

 

Cette éruption a cependant dévasté la ville de Sainte Rose. Plus de 1500 personnes ont ainsi été évacuées, des champs et forêts brûlées, des maisons détruites et des oiseaux morts par asphyxie à cause du gaz. L’église, elle, a évité le pire : seuls les vitraux ont éclaté à cause de la chaleur. C’est en 1985 que le plancher, la façade, le plafond et les vitraux ont été refaits.

 

Depuis, Notre Dame des Laves attire les touristes car la coulée de lave qui a encerclé l’église est toujours présente. Elle témoigne du miracle de Saint Rose. A ses côtés, on observe la statue de la Vierge au Parosol. Elle est très vénérée par les Réunionnais car elle protègerait contre les éruptions du Piton de la Fournaise. Elle était installée sur le site de Grand Brûlé mais a été déplacée en 2000.

 

Elle était menacée par des coulées de laves et il a donc été décidé de la mettre aux cotés de l’église Notre Dame des Laves afin de la protéger. La présence de cette statue donne un aspect encore plus « fantastique » à ce lieu marqué par l’histoire.

 

Le Piton de la Fournaise, gardien de Notre Dame des Laves

 

Vous ne pouvez pas aller à Sainte Rose sans aller explorer le volcan actif du Piton de la Fournaise culminant à 2632 mètres et ses alentours. Ce volcan menace la ville de Sainte Rose à longueur de temps. Il est en effet situé en partie sur le territoire de la ville. Cependant, aussi menaçant soit-il, il attire de nombreux touristes car cet espace diffère des autres sites présents sur l’île.

 

On retrouve ainsi près de Sainte Rose les fameuses coulées de lave séchées. Ces coulées se végétalisent, on retrouve en premier lieu du lichen, puis des fougères et des arbustes poussent. Certains endroits sont recouverts de lave froide et de roches volcaniques et affichent des couleurs naturelles telles que l’ocre, le noir ou le rouge. Sainte Rose est une ville qui a su garder son authenticité. Marqués par l’histoire, ses habitants tiennent également à garder leurs traditions.

 

Notre Dame des Laves à Saint Rose fait partie de la longue liste des visites à faire sur l’île de La Réunion. Au Cœur du Voyage est là pour vous aider à trouver le séjour qui vous convient le mieux.