Inédit : six réalisateurs sri lankais au Festival de Cannes

18 Mai 2013

Pour sa soixante-sixième édition, le Festival de Cannes accueille cette année six réalisateurs venus du Sri Lanka. Deux de ces réalisateurs présentent leurs courts métrages et sont en compétition dans la catégorie « Short Film Corner ». Le Festival de Cannes est une belle occasion de découvrir la culture sri lankaise et l’histoire du cinéma cinghalais.

 

Le Festival de Cannes, une belle opportunité pour le cinéma sri lankais

 

 Le cinéma sri lankais est à l’honneur cette année, d’ailleurs le septième art asiatique prend de plus en plus d’ampleur sur le marché mondial cinématographique. Au cours du Festival de Cannes 2013 qui a lieu en ce moment jusqu’au 26 mai, deux réalisateurs sri lankais s’affrontent dans la même catégorie. Le premier jeune réalisateur Sanjeewa Pushpakumara présente un court métrage intitulé « Unforgiven », l’autre réalisateur sri lankais Kalinga Deshapriya a nommé son œuvre « There is no poetry here ». Pour ces deux jeunes talents, Le Festival de Cannes est une belle opportunité qui leur permettra de mieux se faire connaitre dans ce vaste univers artistique.

 

Les quatre autres réalisateurs présents sur la croisette qui font honneur au Sri Lanka sont déjà des personnalités reconnues dans le milieu, on retrouve Vilmukti Jayasundra, lauréat de la Caméra d’or 2005 pour son film « The Forsaken Land ». Mais aussi un réalisateur reconnu comme un des participants de la « nouvelle révolution du cinéma sri lankais », Asoka Handagama. Dans ses films Asoka Handagama tente de peindre avec réalisme les clivages sociaux-culturels et met en évidence le rôle et la condition des femmes au Sri Lanka. Une belle opportunité pour s’immerger dans la culture du pays et mieux connaitre les terres du Sri Lanka, comme la ville de Galle, au passé colonial… Les deux autres réalisateurs sont Nilendra Deshapriya, fondatrice d’ « Agenda 14 » et Nilendra Deshapriya qui a obtenu le prix Global Film Initiative pour son film « Between Yesterday and Tomorrow ».  

 

Une immersion au Sri Lanka : quand la fiction devient réalité

 

Le festival de Cannes est un évènement important et c’est grâce à la diversité des représentations cinématographiques de ce festival  que le Sri Lanka a pu être mis en évidence cette année. Le cinéma sri lankais possède son histoire. Lester James Peries est considéré comme le « fondateur » de ce cinéma, le réalisme de ses films est reconnu à l’international, il a d’ailleurs fait partie du jury du Festival de Cannes de 1992. Bien que la culture sri lankaise soit différente de celle de l’Inde, le cinéma sri lankais s’inspire de son voisin.

 

La découverte du cinéma sri lankais est l’occasion de s’initier à la culture du pays, et de mieux connaitre les coutumes et la nature du Sri Lanka. Mais pour que la fiction devienne réalité, il n’y a qu’un pas, pour vos prochaines vacances ce pays vous enchantera sûrement. Le Sri Lanka est une terre entre deux eaux, elle possède une culture asiatique, que l’on retrouve à travers les temples bouddhistes aussi bien qu’une nature exceptionnelle aux airs d’Afrique.

 

Lors d’un voyage au Sri Lanka, la visite de lieux incontournables s’impose : le Pic d’Adam, un sommet sacré pour les hindous et les musulmans, la ville somptueuse de Polonnaruwa, le parc de Yala ou encore Ratnapura, la ville des pierres précieuses. Un circuit au Sri Lanka peut-être une superbe idée de voyage en famille, et pour ceux qui souhaitent combiner visite culturelle et farniente, un combiné Sri Lanka-Maldives ne pourra que vous convenir. Le Sri Lanka est un voyage inédit au cœur d’une grande île qui prend une place de plus en plus importante à l’international : culture, évènements mondiaux … c’est une destination à ne pas manquer !