Ratanakiri, l'Est sauvage du Cambodge

14 Octobre 2015

Aujourd’hui, partons ensemble à la découverte de Ratanakiri, une région reculée du Cambodge. Parfois surnommée Le Far West khmer cette zone sauvage située sur les hauts plateaux du nord-est vous garantit un voyage hors des sentiers battus. Rendez-vous en terre inconnue pour un voyage au Cambodge sincère et éloigné des circuits touristiques.

 

Ratanakiri : l’authenticité cambodgienne

 

L’authenticité et l’environnement encore sauvage de Ratanakiri sont d’excellentes raisons pour visiter cette région isolée du Cambodge. Ce site éloigné des très fréquentés Angkor ou Phnom Penh porte très bien son nom : « La colline aux joyaux » (traduction en français de « Ratanakiri »). Elle nous ouvre les portes d’un vaste ensemble de collines verdoyantes, de montagnes vertigineuses et de plantations en tous genres, sillonnés par des dizaines de rivières. Inutile de vous dire qu’ici vous vous sentirez seul au monde, et c’est bien pour cela que nous aimons tout particulièrement cette région.

 

De Banlung à la jungle cambodgienne

 

Si vous avez l’occasion de vous rendre à Banlung, la capitale de Ratanakiri, ne ratez pas le marché typique des minorités ethniques de la région. Elles viennent très tôt chaque matin pour échanger ou vendre leurs produits. Une véritable fourmilière où assistent des centaines de cambodgiens, à la recherche de gibiers, légumes, poissons, fruits, et même insectes qui s’étendent sur des étalages de fortune ou à même le sol.

 

La ville de Banlung à Ratanakiri est entourée d’une impressionnante forêt tropicale, dense en tecks, arbres à gomme, palmiers et autres espèces rares. A environ 20 kilomètres de la ville, vous pourrez traverser cette sublime jungle, où l’air est chaud et humide, à dos d’éléphant. Pour vous rafraîchir, vous pourrez piquer une tête dans une des nombreuses cascades, ou lacs, occupant cette jungle. Le Yeak Leom en est un bel exemple : il s’agit d’un immense lac volcanique aux eaux bleu translucide, entouré d’une vaste forêt, simplement magique.

 

Pour plus de sensations, vous pourrez louer une moto, ou même un VTT pour les plus sportifs, pour parcourir les kilomètres de pistes à la poussière orangée de cet immense espace naturel. En revanche, n’oubliez pas d’emmener une boussole ! Sur votre chemin, vous croiserez de nombreux villages de tribus Braos ou Préou, où vous pourrez vous arrêter pour découvrir les traditions et modes de vie ancestraux du Cambodge.

 

1,2,3 trekkez !

 

La région de Ratanakiri au Cambodge se prête tout particulièrement au trekking de par ses montagnes environnantes et ses paysages à couper le souffle. De très nombreuses excusions sont organisées pour découvrir les merveilles de cette région. Notre trek préféré se fait sur 3 à 5 jours dans le Parc National de Virachey. Au programme : balade en bateau le long de la rivière O’ Lalai à la rencontre de buffles en baignade, nuit en hamac dans des villages ethniques, et randonnées au cœur des forêts de bambous accompagné d’un Ranger cambodgien. Quelques efforts physiques seront nécessaires, mais nous vous assurons que le jeu en vaut la chandelle !

 

Pour découvrir pleinement cette sublime région, nous vous conseillons d’y consacrer 5 jours (sauf si vous décidez de faire un trek) car Ratanakiri n’a définitivement rien à voir avec le reste du pays. Un voyage insolite à faire absolument si vous souhaitez sortir des sentiers battus du Cambodge !