Préparer son voyage à Bali

22 Novembre 2017

Bali est bien la destination phare de ces dernières années. Paysages paradisiaques, culture extraordinaire, hospitalité hors du commun… L’île indonésienne a beaucoup à offrir. Cependant, ce n’est pas un petit voyage et l’organisation est de mise avant de partir !

 

Quand partir ? Je vous conseille de consulter l’un des meilleurs guides pour Bali. Attention à ne pas réserver à n’importe quelles dates. En effet, l’Indonésie est une zone du monde très touchée par les changements climatiques, notamment la saison des pluies. La période idéale pour se rendre à Bali est de juin à septembre.

 

Évidemment c’est la saison touristique, donc les prix ont tendance à augmenter fortement. Juin et septembre sont recommandés, ainsi vous éviterez les vacanciers indonésiens qui se rendent souvent à Bali pour leurs vacances et le plus gros des flux touristiques du monde entier.

 

Au niveau administratif, Bali reste très facile d’accès. Aucun visa n’est requis (pour les séjours de moins de 30 jours bien entendu). Il faut simplement vous assurer d’avoir un passeport valide 6 mois minimum après votre départ.

 

À votre arrivée, la douane tamponnera votre passeport et vous aurez le droit de circuler librement sur le territoire indonésien durant 30 jours.

 

Quels vaccins ? Certains médecins recommandent la fièvre jaune, le paludisme, la rage et la malaria. Sachez qu’aucun d’eux n’est obligatoire.

 

Bali n’est pas une zone concernée par le paludisme. En revanche, si vous passez une bonne partie du séjour dans les parties rurales / tropicales (jungle, rizières), il est conseillé de faire le vaccin contre la fièvre jaune.

 

Les seuls qui doivent absolument être à jour sont : le tétanos, hépatite A/B et typhoïde. Mieux vaut prévenir que guérir mais attention aux effets secondaires de certains vaccins qui pourraient gâcher votre séjour. Faites confiance à votre médecin !

 

Prévoyez une  trousse à pharmacie complète et n’oubliez surtout pas de vous équiper d’un très bon répulsif anti-moustiques. Ces derniers n’hésiteront pas à attaquer une fois la nuit tombée.

 

Assurez-vous de prendre des médicaments couvrant les problèmes gastriques et intestinaux, il est malheureusement souvent inévitable de tomber malade. Si vous vous déplacez en bus et en bateau, pensez à quelque chose contre le mal des transports, la circulation est assez mouvementée. Gardez en tête de ne boire que l’eau issue de bouteille, jamais du robinet, même pour vous laver les dents.

 

Prenez une longueur d’avance et organisez votre séjour. Bali n’est pas la seule île qui vaille le coup d’œil, il y a aussi Lombok et les Gilis à ne pas manquer.

 

Cependant, la traversée en bateau de Bali à Lombok est souvent périlleuse. Renseignez-vous au préalable sur les compagnies maritimes, nombre d’entre elles ne se soucient que trop peu des règles et cela devient un danger pour votre sécurité personnelle. Patagonia Express offre un service moderne, sur et de qualité, fortement conseillée.

 

De plus, les îles sont plus grandes qu’il n’y paraît, il est donc important de décider de votre itinéraire au moins dans les grandes lignes avant de partir à l’aventure.

 

Enfin, concernant le vol, la durée est d’environ 16 heures dans les airs. Il n’y a pas de vols directs pour Bali. Les escales se font généralement à Singapour, Doha ou Jakarta.

 

Une fois sur place, il est très important de respecter la culture des Balinais. De nature extrêmement généreuse et gentille, ils vont aideront et vous guideront sans aucune hésitation si vous avez besoin. Leur mentalité ainsi que leur culture de méditation a largement inspiré la culture occidentale avec notamment le yoga, pratiqué par de nombreux joueurs et sportifs comme Novak Djokovic ou Bertrand Grospellier.

 

Nous avons beaucoup à apprendre d’eux et ils aiment échanger à propos des différences culturelles et vous verrez que finalement, nous avons beaucoup plus que nous le pensons en commun !

 

Tout est possible à Bali, vous trouverez une offre à votre goût et à celui de vos accompagnants !