Randonnée dans le parc national de Marojejy

25 Juin 2018

Le parc national de Marojejy est une véritable réserve de biotopes pendant votre séjour à Madagascar. Sur ses 55 500 hectares, on retrouve une formation végétale de toutes sortes : du fourré montagnard à la forêt dense humide sempervirente de basse altitude en passant par la forêt dense sclérophylle et à la forêt dense humide de montagne.

 

C’est au cœur de cette nature généreuse que les chercheurs ont pu recenser près de 275 espèces de fougères, 35 variétés de palmiers, 149 espèces de reptiles et d’amphibiens ainsi que 118 variétés d’oiseaux. La star de Marojejy reste le Propithèque Soyeux, une des 11 espèces de primates présentes sur le site et qui plus est une espèce endémique de la région et gravement menacée d’extinction.

 

Côté paysages, Marojejy est un véritable paradis pour les amoureux de montagne. Les massifs montagneux, les hautes falaises, les rivières tumultueuses et la richesse de la faune et de la flore rendent cet endroit unique au monde. Suivez nos conseils pour découvrir le parc national de Marojejy et ses alentours le temps d’une randonnée.

 

Itinéraires

 

La visite du parc national de Marojejy se déroule à trois niveaux délimités par trois campements. Il s’agit de loges confortables situés le long d’une piste commençant par le village de Manantenina jusqu’au sommet de Marojejy qui culmine à 2 132 mètres d’altitude. Ces campements permettent de faire une escale de quelques jours à la découverte de la faune et de la flore du site à plusieurs semaines pour une découverte complète de toute la région.

 

Le circuit Mantella

 

Cet itinéraire au départ de Manantenina est destiné aux débutants ainsi qu’aux familles souhaitant s’offrir une parenthèse verte au cœur d’une végétation luxuriante. La découverte de cette partie basse des forêts primaires humides les ravira, car ce sera pour eux l’opportunité d’observer, à leur rythme, de nombreuses espèces d’amphibiens et de reptiles, de lémuriens et d’oiseaux, notamment les fameux Coua bleu et l’Eurycère de Prévost.

 

Simpona - le Propithèque Soyeux. Pour mieux l’observer, il est conseillé de faire appel à un guide « Spécialiste Simpona » en plus de votre guide et de prévoir de rester dans le parc au moins 3 jours.

 

Le Circuit Sommet Marojejy

 

Toujours une extension du précédent circuit, Le Circuit Sommet Marojejy est un véritable sport et promet une découverte incroyable. Le long de l’ascension, vous découvrirez une nature intacte et entièrement isolée. Ce n’est pas tous les jours que l’on traverse des fourrés d’altitude pour aller au-delà des nuages et enfin contempler des milliers de kilomètres carrés de paysages pouvant s’étendre jusqu’à l’Océan Indien quand le temps le permet.

 

Le camp Simpona se trouve à 1 250 mètres d’altitude. Il faut entre 3 à 4 heures de marche depuis le camp Marojejia pour l’atteindre. Le sommet de Marojejy qui culmine à 2 132 mètres d’altitude est à 3 h 30 de marche depuis le camp Simpona. C’est une randonnée sportive qu’il est recommandé de faire en 4 à 5 jours.

 

La randonnée se termine au camp Mantella, à 450 mètres d’altitude. Ce campement est composé de 6 bungalows et d’une aire de camping pour ceux qui souhaitent dormir à la belle étoile. Le circuit Mantella dure 4 heures de marche, mais il est parfaitement possible de l’étaler en deux jours pour une meilleure observation des animaux.

 

Le circuit Simpona

 

Il s’agit d’une extension du circuit Mantella. Le trajet entre ce dernier et le camp Marojejia dure entre une à deux heures de marches sur une altitude de 775 mètres. Le camp Marojejia se trouve sur la frontière entre la forêt humide de basse altitude et de montagne. Il y a de nombreux points de vue magnifiques qui donnent sur les falaises granitiques et les montagnes verdoyantes. Ce campement abrite 4 bungalows. Le nom de ce circuit est inspiré d’une très belle espèce de lémurien appelée aussi

 

Conseils pratiques

 

Marojejy reste accessible toute l’année, mais les meilleures périodes pour s’y rendre sont d’avril à mai et de septembre à décembre. Les pluies se font rares durant ces saisons, il est néanmoins conseillé d’emmener des vêtements de pluie et de bien isoler votre matériel et vos vêtements.

 

De nombreuses sources d’eau du parc sont potables. Vous pouvez en profiter et utiliser ou non des pastilles ou encore emporter vos propres bouteilles d’eau minérale.

 

Une petite précaution de santé s’impose toutefois malgré l’absence d’animal dangereux pour l’homme à Madagascar : prévoir des lotions ou spray anti-moustiques ainsi qu’une boite à pharmacie.

 

Madagascar est une destination nature par excellence. Chacune de ses provinces abrite au moins un parc national dans lequel vous pourriez faire de la randonnée tout en appréciant la beauté des paysages et la richesse de la faune et la flore. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information