Recevez votre devis personnalisé
La Réunion

Population

Avec 800 000 habitants (au moins), c'est le département français d'Outre-Mer le plus peuplé et issu d’un métissage intensif:

  • Les créoles 40% de la population, sont ici chez eux puisqu'ils descendent des premiers arrivants (français et malgaches). Il y a plusieurs souches de créoles: Les "Ptits Blancs" ou "Yabs" aux yeux clairs qui composent la couche populaire, les "Gros Blancs" issus de l'aristocratie locale, et les métisses.
  • Les Indiens appelés "Malabars" de religion tamoule. On les retrouve à tous les échelons sociaux.
  • Les Musulmans(25% de la population) appelés "Z'arabes" de religion musulmane. Ils commercent dans les étoffes et l'habillement.
  • Les Chinois(5%)"sinois", que l'on retrouve dans le commerce alimentaire.
  • Les Noirs (entre 4 et 5%) appelés "Cafres" d'origine malgache ou africaine.
  • Les "Z'oreils" ou "Métros" dont certains, venus pour quelques années seulement en tant que fonctionnaire, ne partirent jamais... Le "Zoréole" est le mélange de zoreille et de créole.
  • Les Malgaches qui furent à l'origine de l'occupation définitive de l'île, se sont largement métissés avec les Européens puis les créoles.
  • Les Comoriens encore peu nombreux, constituent une émigration récente.

Langue

Le français est la langue officielle, mais la langue parlée dans les cours d'école est généralement le créole. Plusieurs autres langues, comme le tamoul (les Indiens du Tamil Nadu), le gujarati (les Indo-musulmans originaires du Gujarat), le chinois, le malgache ou encore le comorien, sont encore bien vivantes dans les communautés. La diversité ethnique de l'île favorise la diversité culinaire et les métissages en tout genre.

Histoire

La Réunion est une des seules îles de la région dont les premiers habitants aient été des Européens. En effet, l’île était totalement inhabitée avant d’être découverte par des navires européens en route vers les Indes. Si l’on date sa découverte de 1500, des explorateurs arabes semblent l’avoir déjà repérée avant. Au début du XVIIe siècle, l’île est une escale sur la route des Indes pour les bateaux anglais et néerlandais. Les Français y ont ensuite débarqué pour en prendre possession au nom du roi en 1642 et l’ont baptisée île Bourbon, du nom de la famille royale. À partir de 1715, l’île connaît un important essor économique avec le développement de la culture et de l’exportation du café..

 

Le 19 mars 1793, pendant la Révolution, son nom devient « île de La Réunion » en hommage à la réunion des fédérés de Marseille et des gardes nationaux parisiens, lors de la marche sur le palais des Tuileries. Le 26 septembre 1806, l’île prend le nom de Bonaparte et se retrouve en première ligne dans le conflit franco-anglais pour le contrôle de l’océan Indien. La participation de La Réunion à la Première Guerre mondiale se traduit par l’envoi de nombreux Réunionnais aux combats dans la métropole et sur le front grec. L’aviateur Roland Garros se couvre de gloire et meurt en plein ciel en 1918. La Seconde Guerre mondiale est une épreuve très dure : bien que La Réunion soit épargnée par les combats, elle souffre terriblement de l’arrêt quasi total de ses approvisionnements. A la libération, la métropole est amenée à consentir de gros efforts pour la reconstruction de l’économie et le progrès social.

Religion et croyances

Du fait des différentes origines de la population réunionnaise, les principales religions pratiquées dans l’île sont le christianisme (essentiellement catholique romain, mais aussi protestant), l’hindouisme (tamouls), l’islam majoritairement sunnite et le judaïsme, la communauté chinoise vénérant pour sa part le héros guerrier devenu dieu, Guan Di. De plus, les Réunionnais croient beaucoup aux âmes errantes (zom lé pa ramassé), celles qui ne sont pas montées au paradis. Dans l'île, les croyances existent sous différentes formes. Ce sont les coqs rouges ou noirs, la plupart du temps, qui en font les frais ! Côté religieux, n'oublions pas les ti bon dié (petit bon Dieu). De tous les saints, Expedit est incontestablement le plus réputé de l'île.

Quelques mots en créole réunionnais

  • Bonjour : Bonzhour
  • Bonsoir : Bonsoir
  • Bonne nuit : Bone nuit
  • Comment ça va ? : Kossa i di ?
  • Ça va : Lé là 
  • Au revoir : Nï artrouv
  • À plus tard :Salam
  • À la prochaine : adië
  • À bientôt : Talèr
  • S'il vous plaît : Siouplé
  • Merci : Merssi 
  • Excusez-moi : Éskïz amoin.
  • Oui : Wi ; Bin 
  • Non : Non

Population

Population

Avec 800 000 habitants (au moins), c'est le département français d'Outre-Mer le plus peuplé et issu d’un métissage intensif:

  • Les créoles 40% de la population, sont ici chez eux puisqu'ils descendent des premiers arrivants (français et malgaches). Il y a plusieurs souches de créoles: Les "Ptits Blancs" ou "Yabs" aux yeux clairs qui composent la couche populaire, les "Gros Blancs" issus de l'aristocratie locale, et les métisses.
  • Les Indiens appelés "Malabars" de religion tamoule. On les retrouve à tous les échelons sociaux.
  • Les Musulmans(25% de la population) appelés "Z'arabes" de religion musulmane. Ils commercent dans les étoffes et l'habillement.
  • Les Chinois(5%)"sinois", que l'on retrouve dans le commerce alimentaire.
  • Les Noirs (entre 4 et 5%) appelés "Cafres" d'origine malgache ou africaine.
  • Les "Z'oreils" ou "Métros" dont certains, venus pour quelques années seulement en tant que fonctionnaire, ne partirent jamais... Le "Zoréole" est le mélange de zoreille et de créole.
  • Les Malgaches qui furent à l'origine de l'occupation définitive de l'île, se sont largement métissés avec les Européens puis les créoles.
  • Les Comoriens encore peu nombreux, constituent une émigration récente.

Langue

Le français est la langue officielle, mais la langue parlée dans les cours d'école est généralement le créole. Plusieurs autres langues, comme le tamoul (les Indiens du Tamil Nadu), le gujarati (les Indo-musulmans originaires du Gujarat), le chinois, le malgache ou encore le comorien, sont encore bien vivantes dans les communautés. La diversité ethnique de l'île favorise la diversité culinaire et les métissages en tout genre.

Histoire

La Réunion est une des seules îles de la région dont les premiers habitants aient été des Européens. En effet, l’île était totalement inhabitée avant d’être découverte par des navires européens en route vers les Indes. Si l’on date sa découverte de 1500, des explorateurs arabes semblent l’avoir déjà repérée avant. Au début du XVIIe siècle, l’île est une escale sur la route des Indes pour les bateaux anglais et néerlandais. Les Français y ont ensuite débarqué pour en prendre possession au nom du roi en 1642 et l’ont baptisée île Bourbon, du nom de la famille royale. À partir de 1715, l’île connaît un important essor économique avec le développement de la culture et de l’exportation du café..

 

Le 19 mars 1793, pendant la Révolution, son nom devient « île de La Réunion » en hommage à la réunion des fédérés de Marseille et des gardes nationaux parisiens, lors de la marche sur le palais des Tuileries. Le 26 septembre 1806, l’île prend le nom de Bonaparte et se retrouve en première ligne dans le conflit franco-anglais pour le contrôle de l’océan Indien. La participation de La Réunion à la Première Guerre mondiale se traduit par l’envoi de nombreux Réunionnais aux combats dans la métropole et sur le front grec. L’aviateur Roland Garros se couvre de gloire et meurt en plein ciel en 1918. La Seconde Guerre mondiale est une épreuve très dure : bien que La Réunion soit épargnée par les combats, elle souffre terriblement de l’arrêt quasi total de ses approvisionnements. A la libération, la métropole est amenée à consentir de gros efforts pour la reconstruction de l’économie et le progrès social.

Religion et croyances

Du fait des différentes origines de la population réunionnaise, les principales religions pratiquées dans l’île sont le christianisme (essentiellement catholique romain, mais aussi protestant), l’hindouisme (tamouls), l’islam majoritairement sunnite et le judaïsme, la communauté chinoise vénérant pour sa part le héros guerrier devenu dieu, Guan Di. De plus, les Réunionnais croient beaucoup aux âmes errantes (zom lé pa ramassé), celles qui ne sont pas montées au paradis. Dans l'île, les croyances existent sous différentes formes. Ce sont les coqs rouges ou noirs, la plupart du temps, qui en font les frais ! Côté religieux, n'oublions pas les ti bon dié (petit bon Dieu). De tous les saints, Expedit est incontestablement le plus réputé de l'île.

Quelques mots en créole réunionnais

  • Bonjour : Bonzhour
  • Bonsoir : Bonsoir
  • Bonne nuit : Bone nuit
  • Comment ça va ? : Kossa i di ?
  • Ça va : Lé là 
  • Au revoir : Nï artrouv
  • À plus tard :Salam
  • À la prochaine : adië
  • À bientôt : Talèr
  • S'il vous plaît : Siouplé
  • Merci : Merssi 
  • Excusez-moi : Éskïz amoin.
  • Oui : Wi ; Bin 
  • Non : Non