Recevez votre devis personnalisé
Malaisie

Culture

Musique et danse :

  • L’aspect multiculturel de la Malaisie se ressent dans sa culture musicale. Mélange de traditions malaisienne, chinoise, indienne et portugaise.
  • Les danses bien connues en Malaisie sont le joget, sorte de cha-cha local, le tarian dansé par les femmes tenant une bougie sans en éteindre la flamme ou le Otar-Gayong-Otar, danse guerrière pratiquée dans l’Etat de Terrenganu.
  • L’instrument le plus populaire de Malaisie est sans aucun doute le kompang utilisé lors des mariages, défilés ou fêtes nationales. Cette sorte de tambourin sera généralement associée à d’autres instruments dans des orchestres traditionnels nommés gamelan ou nobat.

Gastronomie :

 

Mélange de cuisines venu des quatre coins d’Asie, la gastronomie malaisienne dispose d’une grande variété de saveurs à base de riz (nasi) et sembal une pâte de piment et crevettes. Sont à gouter :

  • Le nasi lemak, à base de riz bouillit au lait de coco accompagné d’une sauce pimentée, de concombres, de cacahuètes et d’anchois.
  • Le Satay, brochettes de viandes marinées à base d’épices et grillées au barbecue. L’un des plats nationaux assurément.
  • Le nasi padang, un plat copieux d’origine indonésienne à base de riz, poissons frits et légumes marinés.
  • En dessert, les glaces sont à l’honneur avec le fameux air batu campur ou ABC, glace pilée accompagnée de fruits et de haricots. Un met pour le moins original.
  • De nombreux fruits tropicaux sont à déguster une fois sur place : durian, chiku ou rambai, le lychee local.

Artisanat :

  • Les tissus imprimés à la main sont la spécialité des marchés malaisiens et des ateliers-boutiques. Appelés batik, ils peuvent se porter comme vêtements légers ou paréos. Le cadeau idéal à ramener.
  • Les poignards malais appelés kriss sont de courtes épées aux motifs traditionnels. Ils disposent d’une symbolique et d’une réputation importante.

De nombreux objets en céramiques et porteries traditionnelles ornent les étals des boutiques. Certains permettent de stocker le curry ou cuisiner des plats locaux.

Culture

Culture

Musique et danse :

  • L’aspect multiculturel de la Malaisie se ressent dans sa culture musicale. Mélange de traditions malaisienne, chinoise, indienne et portugaise.
  • Les danses bien connues en Malaisie sont le joget, sorte de cha-cha local, le tarian dansé par les femmes tenant une bougie sans en éteindre la flamme ou le Otar-Gayong-Otar, danse guerrière pratiquée dans l’Etat de Terrenganu.
  • L’instrument le plus populaire de Malaisie est sans aucun doute le kompang utilisé lors des mariages, défilés ou fêtes nationales. Cette sorte de tambourin sera généralement associée à d’autres instruments dans des orchestres traditionnels nommés gamelan ou nobat.

Gastronomie :

 

Mélange de cuisines venu des quatre coins d’Asie, la gastronomie malaisienne dispose d’une grande variété de saveurs à base de riz (nasi) et sembal une pâte de piment et crevettes. Sont à gouter :

  • Le nasi lemak, à base de riz bouillit au lait de coco accompagné d’une sauce pimentée, de concombres, de cacahuètes et d’anchois.
  • Le Satay, brochettes de viandes marinées à base d’épices et grillées au barbecue. L’un des plats nationaux assurément.
  • Le nasi padang, un plat copieux d’origine indonésienne à base de riz, poissons frits et légumes marinés.
  • En dessert, les glaces sont à l’honneur avec le fameux air batu campur ou ABC, glace pilée accompagnée de fruits et de haricots. Un met pour le moins original.
  • De nombreux fruits tropicaux sont à déguster une fois sur place : durian, chiku ou rambai, le lychee local.

Artisanat :

  • Les tissus imprimés à la main sont la spécialité des marchés malaisiens et des ateliers-boutiques. Appelés batik, ils peuvent se porter comme vêtements légers ou paréos. Le cadeau idéal à ramener.
  • Les poignards malais appelés kriss sont de courtes épées aux motifs traditionnels. Ils disposent d’une symbolique et d’une réputation importante.

De nombreux objets en céramiques et porteries traditionnelles ornent les étals des boutiques. Certains permettent de stocker le curry ou cuisiner des plats locaux.