Recevez votre devis personnalisé
Sri Lanka

Carte d’identité

  • Population : 21, 283,913 habitants (estimation 2011)
  • Superficie : 65 610 km²
  • Capitale économique (commerciale) : Colombo
  • Capitale administrative (politique) : Sri Jayawardhanapura
  • Langues : le cingalais, et le tamoul qui sont les 2 langues officielles, et l'anglais
  • Monnaie : la roupie sri lankaise
  • Président : Mahinda Rajapaksa (depuis novembre 2005, réélu en janvier 2010)
  • Régime : démocratie présidentielle
  • Décalage Horaire : Le Sri Lanka est à GMT+5h00. En été, quand il est 12h00 à Paris, il est 15h30 à Colombo. En hiver, quand il est 12h00 à Paris, il est 16h30 à Colombo
  • Electricité : Courant alternatif 230-240 V ; un adaptateur est souvent indispensable. Les pannes peuvent être fréquentes, c'est pourquoi il y a toujours des bougies dans les chambres. Une lampe de poche est cependant conseillée
  • Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : la cité historique de Polonnaruwa ; la ville ancienne de Sigiriya ; ville sainte d'Anuradhapura ; la réserve forestière de Sinharaja ; la vieille ville de Galle et ses fortifications ; la ville sacrée de Kandy ; le temple d'Or de Dambulla.

Géographie

Ses dimensions, 435 km du nord au sud et 225 km dans sa plus grande largeur, font ressembler le Sri Lanka à une grosse larme pleurée dans l'océan par le continent indien dont il est séparé par un étroit couloir de 48 km, le détroit de Palk. L'île est en grande partie composée de forêts, de terres basses et de plaines fertiles et d'une bande côtière densément peuplée. La moitié sud du pays est occupée au centre par un massif, véritable réservoir d'eau du pays montagneux. Quelques sommets atteignent plus de 2 200 m, notamment le Pidurutalagala (2 524 m), point culminant de l'île, et le Sri Pada (ou pic d'Adam, 2 243 m) considéré comme sacré par la population. Les côtes, d'aspects variés, sont une alternance de vastes plages de sable, d'importantes lagunes et de mangroves

Formalités

Passeport

 

Passeport biométrique en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Toutefois, si l'enfant de moins de quinze ans, est porté sur votre passeport délivré avant le 12 juin 2006, cette inscription est valable jusqu'au terme de la validité du passeport. Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire s´il a un passeport individuel.

 

Visa

 

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. L’obtention doit être préalable à l’embarquement (elle se fait sur le site www.eta.gov.lk) et le visa de 30 jours, payable en ligne, coûte 20 dollars US environ (il est toutefois gratuit pour les enfants de moins de 12 ans). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Santé

Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Il convient cependant d'être à jour pour les vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B. La vaccination contre l'hépatite A est vivement recommandée pour tous ceux qui ne sont pas naturellement immunisés. La vaccination contre la fièvre typhoïde est également conseillée. Pour les expatriés et les séjours ruraux supérieurs à un mois, faire le vaccin contre l'encéphalite japonaise. Le traitement contre le paludisme n'est indispensable que si vous envisagez de partir en période de mousson, de séjourner dans une petite ville ou de dormir dans la brousse.

 

Hygiène

 

Le climat, de type tropical dans la plus grande partie du pays, est particulièrement favorable à la prolifération de germes en tous genres. Autant dire que les précautions « environnementales » les plus strictes doivent être appliquées pour tout séjour au Sri Lanka. En toute première priorité, les précautions alimentaires universelles doivent être strictement suivies : éviter de boire l'eau du robinet, ne boire aucune eau non contrôlée, sauf si elle est désinfectée à l'Hydroclonazone ou au Micropur DCCNa, proscrire les glaçons, s'abstenir de tout produit qui aurait pu être congelé, éviter les crudités, le lait et ses dérivés non industriels. Ces recommandations ne s'appliquent pas pour les restaurants très chic (et très chers) des grandes villes qui sont effectivement aux normes internationales.

Communication

Téléphone

 

Pour appeler le Sri Lanka depuis la France, composer 00 + 94 (indicatif du pays) + l'indicatif de la ville (Colombo : 1 ; Kandy : 8 ; Galle : 9) + numéro du correspondant. Pour appeler la France depuis le Sri Lanka, composer 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial. Les numéros de téléphone changent fréquemment, ce qui rend parfois difficiles les liaisons intérieures. Dans toutes les villes, on trouve des kiosques ou de petites agences (panneaux rouges) qui permettent de téléphoner facilement à l'étranger (IDD, International Direct Dialing) et pour un prix raisonnable par rapport aux hôtels. Se faire préciser le coût à la minute. Les tarifs de ces officines sont libres ; il est donc utile de les comparer. Les tarifs sont minorés le soir à partir de 22 h, le week-end à partir du samedi midi, les jours fériés et de poya (pleine lune).

 

Internet

 

En la matière, le Sri Lanka est en retard par rapport à son voisin indien. Si Colombo et Kandy sont bien équipées, les cybercafés se font rares dans le reste du pays ; la plupart ne sont que des centres téléphoniques équipés d'un ou deux vieux ordinateurs. La connection se fait par modem, avec lenteur et à prix assez élevé (tarif à la minute). Les problèmes techniques sont fréquents.

 

Poste

 

Comptez une semaine de délai pour l'acheminement du courrier vers l'Europe. Remettez-le à la réception de votre hôtel ou directement à la poste. Faites-le oblitérer devant vous ; vous aurez ainsi la certitude que les timbres ne seront pas réutilisé.

Moyen de paiement

Monnaie : La roupie sri lankaise, dont le cours est différent de la roupie indienne, se subdivise en 100 cents. Les billets sont imprimés en cinghalais, en tamoul et en anglais.

 

Taux de change : En juillet 2011, 1 € = 156 roupies et 1 000 roupies = 6,41 €. Les euros sont changés partout même si le dollar américain reste la monnaie de référence la plus largement utilisée pour indiquer les prix, surtout dans les hôtels.

 

Pourboires : Les hôtels et restaurants ajoutent automatiquement aux factures 10 % de « taxe de service ». Les serveurs et bagagistes attendent un pourboire.

Transport 

Les routes

 

Elles sont goudronnées mais étroites et dans l'ensemble en médiocre état. Certaines, après la mousson, ne sont plus qu'une succession de nids-de-poule. Leur entretien se fait d'une manière artisanale et aléatoire. Le code de la route n'est pas toujours respecté. Attention aux piétons et aux animaux aux abords des routes ou sur la chaussée même, surtout la nuit. La conduite étant rendue difficile et dangereuse par ces divers facteurs, il est fortement conseillé de faire appel aux services d'un chauffeur. La conduite se fait à gauche. Si vous décidez de conduire, il vous faudra convertir votre permis de conduire national ou international en permis de conduire sri-lankais.

 

Train

 

Le réseau ferré, héritage de la colonie britannique, présente près de 1 500 km de voies ferrées. Le train est un excellent moyen de transport pour l'ambiance qui règne dans ses wagons, pour la beauté des paysages traversés et pour la sécurité qu'il apporte, comparé au bus. Alors bien sûr, c'est lent, c'est long, les trains sont vieux, mais ce moyen de transport est sûr et bon marché. Les réservations sont impossibles à cause du manque de places. Les horaires fixés sont rarement respectés. Évitez dans la mesure du possible les omnibus, très lents, au profit des express. Toujours conserver son billet, contrôlé dans le train et exigé à la sortie.

 

Bus

 

Le réseau de bus couvre l'ensemble du territoire. Il existe 2 grandes familles de bus : ceux de la compagnie gouvernementale CTB (Ceylon Transport Board) et ceux des innombrables compagnies privées. Il est préférable de ne pas prendre le bus pour de longs trajets. Les accidents sont très nombreux, en raison de la vétusté du réseau mais aussi du non-respect du code de la route, notamment des limitations de vitesse. Préférer le train dans la mesure du possible.

 

Le three-wheeler (tuk-tuk)

 

Ces engins connus sous le nom de rickshaws occupent une place importante dans la circulation de la capitale et des principales localités, mais ils sont aussi très pratiques sur de petites distances en périphérie des villes. Ces triporteurs dans lesquels on peut monter jusqu'à 3, en se serrant bien. Il faut négocier le prix avant de monter sur la base d'une quinzaine de roupies le kilomètre. Attention, ils sont rapides mais très polluants.

Autres

Les quémandeurs : Le chômage, la modicité des salaires et le dévéloppement du tourisme ont conduit une partie de la population à considérer les touristes comme une inépuisable source de roupies. Il faut savoir dire non. Si vous voulez donner, il est préférable de le faire auprès des associations ou des écoles.

 

Les vols : Le chômage et les événements politiques de ces dernières années ont donné naissance à une délinquance qui s'exerce principalement sur le touriste naïf. Les vols ont tendance à se généraliser. Comme partout ailleurs, les précautions élémentaires s'appliquent.

 

Les faux guides : Les faux guides sont devenus l'un des plus importants problèmes auxquels les touristes sont confrontés. Aussi tenaces que les moustiques, ils vous suivent partout et attendent que vous achetiez quelque chose pour encaisser leur commission auprès du commerçant. [/hide-this-part]

Infos pratiques

Carte d’identité

  • Population : 21, 283,913 habitants (estimation 2011)
  • Superficie : 65 610 km²
  • Capitale économique (commerciale) : Colombo
  • Capitale administrative (politique) : Sri Jayawardhanapura
  • Langues : le cingalais, et le tamoul qui sont les 2 langues officielles, et l'anglais
  • Monnaie : la roupie sri lankaise
  • Président : Mahinda Rajapaksa (depuis novembre 2005, réélu en janvier 2010)
  • Régime : démocratie présidentielle
  • Décalage Horaire : Le Sri Lanka est à GMT+5h00. En été, quand il est 12h00 à Paris, il est 15h30 à Colombo. En hiver, quand il est 12h00 à Paris, il est 16h30 à Colombo
  • Electricité : Courant alternatif 230-240 V ; un adaptateur est souvent indispensable. Les pannes peuvent être fréquentes, c'est pourquoi il y a toujours des bougies dans les chambres. Une lampe de poche est cependant conseillée
  • Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : la cité historique de Polonnaruwa ; la ville ancienne de Sigiriya ; ville sainte d'Anuradhapura ; la réserve forestière de Sinharaja ; la vieille ville de Galle et ses fortifications ; la ville sacrée de Kandy ; le temple d'Or de Dambulla.

Géographie

Ses dimensions, 435 km du nord au sud et 225 km dans sa plus grande largeur, font ressembler le Sri Lanka à une grosse larme pleurée dans l'océan par le continent indien dont il est séparé par un étroit couloir de 48 km, le détroit de Palk. L'île est en grande partie composée de forêts, de terres basses et de plaines fertiles et d'une bande côtière densément peuplée. La moitié sud du pays est occupée au centre par un massif, véritable réservoir d'eau du pays montagneux. Quelques sommets atteignent plus de 2 200 m, notamment le Pidurutalagala (2 524 m), point culminant de l'île, et le Sri Pada (ou pic d'Adam, 2 243 m) considéré comme sacré par la population. Les côtes, d'aspects variés, sont une alternance de vastes plages de sable, d'importantes lagunes et de mangroves

Formalités

Passeport

 

Passeport biométrique en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Toutefois, si l'enfant de moins de quinze ans, est porté sur votre passeport délivré avant le 12 juin 2006, cette inscription est valable jusqu'au terme de la validité du passeport. Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire s´il a un passeport individuel.

 

Visa

 

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. L’obtention doit être préalable à l’embarquement (elle se fait sur le site www.eta.gov.lk) et le visa de 30 jours, payable en ligne, coûte 20 dollars US environ (il est toutefois gratuit pour les enfants de moins de 12 ans). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Santé

Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Il convient cependant d'être à jour pour les vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B. La vaccination contre l'hépatite A est vivement recommandée pour tous ceux qui ne sont pas naturellement immunisés. La vaccination contre la fièvre typhoïde est également conseillée. Pour les expatriés et les séjours ruraux supérieurs à un mois, faire le vaccin contre l'encéphalite japonaise. Le traitement contre le paludisme n'est indispensable que si vous envisagez de partir en période de mousson, de séjourner dans une petite ville ou de dormir dans la brousse.

 

Hygiène

 

Le climat, de type tropical dans la plus grande partie du pays, est particulièrement favorable à la prolifération de germes en tous genres. Autant dire que les précautions « environnementales » les plus strictes doivent être appliquées pour tout séjour au Sri Lanka. En toute première priorité, les précautions alimentaires universelles doivent être strictement suivies : éviter de boire l'eau du robinet, ne boire aucune eau non contrôlée, sauf si elle est désinfectée à l'Hydroclonazone ou au Micropur DCCNa, proscrire les glaçons, s'abstenir de tout produit qui aurait pu être congelé, éviter les crudités, le lait et ses dérivés non industriels. Ces recommandations ne s'appliquent pas pour les restaurants très chic (et très chers) des grandes villes qui sont effectivement aux normes internationales.

Communication

Téléphone

 

Pour appeler le Sri Lanka depuis la France, composer 00 + 94 (indicatif du pays) + l'indicatif de la ville (Colombo : 1 ; Kandy : 8 ; Galle : 9) + numéro du correspondant. Pour appeler la France depuis le Sri Lanka, composer 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial. Les numéros de téléphone changent fréquemment, ce qui rend parfois difficiles les liaisons intérieures. Dans toutes les villes, on trouve des kiosques ou de petites agences (panneaux rouges) qui permettent de téléphoner facilement à l'étranger (IDD, International Direct Dialing) et pour un prix raisonnable par rapport aux hôtels. Se faire préciser le coût à la minute. Les tarifs de ces officines sont libres ; il est donc utile de les comparer. Les tarifs sont minorés le soir à partir de 22 h, le week-end à partir du samedi midi, les jours fériés et de poya (pleine lune).

 

Internet

 

En la matière, le Sri Lanka est en retard par rapport à son voisin indien. Si Colombo et Kandy sont bien équipées, les cybercafés se font rares dans le reste du pays ; la plupart ne sont que des centres téléphoniques équipés d'un ou deux vieux ordinateurs. La connection se fait par modem, avec lenteur et à prix assez élevé (tarif à la minute). Les problèmes techniques sont fréquents.

 

Poste

 

Comptez une semaine de délai pour l'acheminement du courrier vers l'Europe. Remettez-le à la réception de votre hôtel ou directement à la poste. Faites-le oblitérer devant vous ; vous aurez ainsi la certitude que les timbres ne seront pas réutilisé.

Moyen de paiement

Monnaie : La roupie sri lankaise, dont le cours est différent de la roupie indienne, se subdivise en 100 cents. Les billets sont imprimés en cinghalais, en tamoul et en anglais.

 

Taux de change : En juillet 2011, 1 € = 156 roupies et 1 000 roupies = 6,41 €. Les euros sont changés partout même si le dollar américain reste la monnaie de référence la plus largement utilisée pour indiquer les prix, surtout dans les hôtels.

 

Pourboires : Les hôtels et restaurants ajoutent automatiquement aux factures 10 % de « taxe de service ». Les serveurs et bagagistes attendent un pourboire.

Transport 

Les routes

 

Elles sont goudronnées mais étroites et dans l'ensemble en médiocre état. Certaines, après la mousson, ne sont plus qu'une succession de nids-de-poule. Leur entretien se fait d'une manière artisanale et aléatoire. Le code de la route n'est pas toujours respecté. Attention aux piétons et aux animaux aux abords des routes ou sur la chaussée même, surtout la nuit. La conduite étant rendue difficile et dangereuse par ces divers facteurs, il est fortement conseillé de faire appel aux services d'un chauffeur. La conduite se fait à gauche. Si vous décidez de conduire, il vous faudra convertir votre permis de conduire national ou international en permis de conduire sri-lankais.

 

Train

 

Le réseau ferré, héritage de la colonie britannique, présente près de 1 500 km de voies ferrées. Le train est un excellent moyen de transport pour l'ambiance qui règne dans ses wagons, pour la beauté des paysages traversés et pour la sécurité qu'il apporte, comparé au bus. Alors bien sûr, c'est lent, c'est long, les trains sont vieux, mais ce moyen de transport est sûr et bon marché. Les réservations sont impossibles à cause du manque de places. Les horaires fixés sont rarement respectés. Évitez dans la mesure du possible les omnibus, très lents, au profit des express. Toujours conserver son billet, contrôlé dans le train et exigé à la sortie.

 

Bus

 

Le réseau de bus couvre l'ensemble du territoire. Il existe 2 grandes familles de bus : ceux de la compagnie gouvernementale CTB (Ceylon Transport Board) et ceux des innombrables compagnies privées. Il est préférable de ne pas prendre le bus pour de longs trajets. Les accidents sont très nombreux, en raison de la vétusté du réseau mais aussi du non-respect du code de la route, notamment des limitations de vitesse. Préférer le train dans la mesure du possible.

 

Le three-wheeler (tuk-tuk)

 

Ces engins connus sous le nom de rickshaws occupent une place importante dans la circulation de la capitale et des principales localités, mais ils sont aussi très pratiques sur de petites distances en périphérie des villes. Ces triporteurs dans lesquels on peut monter jusqu'à 3, en se serrant bien. Il faut négocier le prix avant de monter sur la base d'une quinzaine de roupies le kilomètre. Attention, ils sont rapides mais très polluants.

Autres

Les quémandeurs : Le chômage, la modicité des salaires et le dévéloppement du tourisme ont conduit une partie de la population à considérer les touristes comme une inépuisable source de roupies. Il faut savoir dire non. Si vous voulez donner, il est préférable de le faire auprès des associations ou des écoles.

 

Les vols : Le chômage et les événements politiques de ces dernières années ont donné naissance à une délinquance qui s'exerce principalement sur le touriste naïf. Les vols ont tendance à se généraliser. Comme partout ailleurs, les précautions élémentaires s'appliquent.

 

Les faux guides : Les faux guides sont devenus l'un des plus importants problèmes auxquels les touristes sont confrontés. Aussi tenaces que les moustiques, ils vous suivent partout et attendent que vous achetiez quelque chose pour encaisser leur commission auprès du commerçant. [/hide-this-part]